CAFFE CHICCO D’ORO

Le symbole de Caffè Chicco d’Oro est la corne d’abondance, d’où s’échappent des grains, dont un grain, chicco en italien (prononcer kikko) doré, d’où Chicco d’Oro. Ceci exprime la richesse de cette boisson magique qu’est le café, pourvoyeur d’énergie de vie et d’un sentiment de bien-être pour le corps et l’esprit.

 chicco d'oro corne d'abondance

Chiasso 1949

C’est dans cette petite bourgade, à quelques centaines de mètres de l’Italie, tout au Sud du canton suisse du Tessin, où l’on parle italien, que M. Rino Valsangiacomo, épicier de son état, a l’idée de torréfier du café.

Cette initiative a d’autant plus de sens, car à cette époque d’après-guerre, de nombreux Italiens viennent en Suisse faire des courses et bien sûr recherchent leur boisson préférée dont ils sont privés depuis le début de la deuxième guerre mondiale. Pendant cette période le café avait été remplacé par de l’orge torréfié, tout comme en France avec de la chicorée.

Mais revenons au Tessin et à Chiasso, car pendant cette période, nombreux ont été les entrepreneurs à se lancer sur ce filon, mais pas tous avec la même réussite.

C’est comme ça que l’entreprise Chicco d’Oro est née en 1949.

Au fil des années, la petite torréfactrice de l’arrière-boutique de M. Rino a été remplacée par une plus grande et de nouveaux locaux ont dû être aménagés à Balerna à quelques Km de là, où ses héritiers ont repris les rênes de la petite entreprise familiale pour devenir soixante-dix ans plus tard l’une des plus grandes torréfactions indépendantes de Suisse.

 

Balerna 1989

De nouveau locaux ont été aménagés juste à côté de l’ancien bâtiment, et l’entreprise entre dans l’ère moderne avec de nouvelles lignes de production et d’emballage plus efficaces.

Les techniques de torréfaction lente à l’italienne sont sans cesse améliorées et mise au goût du jour.

Le succès de l’entreprise se construit jour après jour et écrit ainsi une histoire qu’il fait bon se rappeler.

C’est ainsi que nait le Musée du Café à l’intérieur même de l’entreprise.

Tout ce qui à trait au café, de près ou de loin, des objets divers et des curiosités, pour certains datant du 18ème siècle, à nos jours sont réunis pour illustrer une culture, la culture du café chère à l’entreprise et à la famille Valsangiacomo.

 

Balerna 2019

Cette année Chicco d’Oro fête ses 70 ans.

La famille est toujours là, bien présente et prépare l’avenir.

En 2015 de grands travaux de modernisations ont été entrepris.

Chicco d’Oro est entré dans le hig-tech, et aujourd’hui la torréfaction lente à l’italienne n’est plus tout à fait une affaire de nez comme en 1949.

Et la réussite de Chicco d’Oro est là.

L’entreprise s’est fixée pour objectif de répondre aux attentes, en termes de goûts, d’une clientèle de plus en plus exigeante dans le domaine de la torréfaction du café. Et la seule façon d’y répondre, c’est d’apporter une attention toute particulière à la qualité de ses produits.

Les meilleures technologies sont mises au service de la qualité, et à travers le temps l’entreprise s’est positionnée en leader sur le marché Suisse et s’établit dans d’autres pays.

Des standards de qualité élevés, depuis le choix méticuleux des crus de café Arabica achetés auprès des meilleurs producteurs mondiaux et importés en Suisse, expliquent également le succès de l’entreprise.

Toutes les opérations de traitement, du choix des grains de café brut jusqu’à l’emballage final, sont effectuées dans un atelier de torréfaction à l’aide d’équipements et d’appareils modernes à la pointe de la technique, en parfaite combinaison avec la tradition, l’expérience, le soin et la précision d’un personnel très qualifié.

entreprise chicco d'oro